Selon la Banque du Canada, les taux demeureraient inchangés jusqu'en 2014

Mercredi, Janvier 23, 2013 - 16:31

Le 23 janvier 2013, la Banque du Canada a annoncé qu'elle maintiendrait son taux directeur à un pour cent, taux qui demeure inchangé depuis plus de deux ans. Lorsqu’elle a fourni ses directives sur les taux d'intérêt, la Banque a déclaré qu’une augmentation des taux d'intérêt était « moins imminente que prévu auparavant ».

La Banque a reconnu que la croissance de l'économie canadienne a ralenti de façon plus abrupte que prévu au cours du deuxième semestre de 2012. Elle a également noté un ralentissement marqué de la croissance de la dette des ménages, de même qu’une modération du secteur du logement et un taux d'inflation plus faible qu'elle s'y attendait.

La Banque prévoit maintenant que l'inflation revienne à son taux cible de deux pour cent au cours du deuxième semestre de 2014. Cela représente un recul important de sa perspective en matière d’inflation; en octobre, la Banque avait prévu que l’inflation revienne au taux ciblé d’ici la fin de 2013. En novembre 2012, l'inflation des prix à la consommation a augmenté de 0,8 %.

La Banque a déclaré qu’elle s’attend toujours à ce que l’économie canadienne reprenne de la vigueur cette année; elle a cependant révisé à la baisse ses prévisions de croissance économique à 2 % en 2013. Par contre, elle a haussé ses prévisions de croissance pour 2014 à 2,7 %, par rapport aux prévisions de 2,4 % qu’elle avait annoncées précédemment dans son Rapport sur la politique monétaire (RPM) d’octobre 2012.

En fin de compte, la croissance économique devrait demeurer modérée mais positive, ce qui correspond à un bas taux d’inflation et à de bas taux d’intérêt. Parallèlement, le taux de croissance de la dette des ménages, que la Banque a à maintes reprises signalé comme étant un risque important dans le contexte de ces bas taux d’intérêt, donne des signes d’amélioration au fur et à mesure que le marché résidentiel se stabilise à des niveaux plus soutenables. Allié à des attentes bien précises à l’égard de l’inflation, cela signifie que la Banque n’a aucune raison de hausser les taux d’intérêt de sitôt, et que la prochaine hausse ne se concrétisera probablement pas d’ici au moins un an.

En date du 23 janvier 2012, le taux officiel de financement de cinq ans s'élevait à 5,24 %. Ce taux demeure inchangé depuis le début de juin 2012.