Skip to content
Mitsou Gélinas

Mitsou Gélinas

Ep 1 Manon Leblanc

Manon Leblanc

Épisode 1/Juillet 2020

Manon Leblanc : L’évolution du design d’intérieur et son impact sur les attentes des consommateurs

Au cours de notre tout premier épisode d’EN DIRECT, nous nous entretenons avec une des plus célèbres designers intérieures du Québec sur tout ce qui touche au design d’intérieur. Nous suivons l’évolution du design et examinons entre autres les tendances actuelles, les rénovations qui rehaussent votre propriété, la façon de mettre en valeur vos espaces et la vision d’un acheteur qui voit le potentiel d’une propriété.
Écoutez cet épisode

Écoutez sur votre application de podcast préférée

Transcription de l'épisode

Mitsou Gélinas: Bonjour et bienvenue à EN DIRECT, un balado pour les courtiers et agents immobiliers au cours duquel nous discuterons d'actualité, de tendance et de perspective sur l'immobilier, je m'appelle Mitsou Gélinas animatrice radio, entrepreneure et passionnée d'immobilier et de déco. Je vous présente aujourd'hui Manon Leblanc, une des plus célèbres designers du Québec, et la propriétaire de Manon Leblanc Boutique. J'adore ses papiers peints, Elle a une salle de montre de cuisine et de salle de bain merveilleuses et elle est experte en la matière. Nous allons parler de l'évolution du design intérieur et la façon dont les sites de design en ligne inspirent les clients et influencent leurs attentes lorsqu'ils cherchent une propriété et attention, elle va nous donner une petite liste de ses sites web préférés, restez avec nous jusqu'à la fin.

Allô, Manon Leblanc

Manon Leblanc: Bonjour Mitsou.

Mitsou: Très contente de t'avoir avec moi aujourd'hui, parce que tu es quelqu'un que, bon, on se connait depuis des années, on ne se cachera pas, et à chaque fois, c'est un plaisir. À chaque fois, Manon, tu es très généreuse de tes conseils. Puis ça, je l'apprécie beaucoup. Merci d'en donner justement par l'entremise de ce podcast.

Manon: Mitsou ça me fait plaisir. Premièrement merci de me recevoir aussi. Donner des conseils, c'est partager. Je pense qu'on attend des autres beaucoup. Moi j'écoute les autres puis si je peux vous donner des conseils, de mon expérience de vie, qui rend les choses plus faciles, ça me fait plaisir.

Mitsou: J'aimerais bien savoir en premier comment la décoration intérieure a évolué au cours des 20 dernières années.

Manon: Je l'ai vue évoluer puis ça a vraiment changé parce qu’au début moi j'étais-- J'avais un atelier, je faisais des décors pour des restaurants, des hôtels, des choses comme ça, et puis quand j'ai commencé à faire-- Parce que c'est à peu près au même moment que j'ai commencé à faire de la télé, où est-ce que j'apprenais aux gens à faire des trucs décos; à agencer leurs choses. À ce moment-là, il y avait le phénomène HDTV au Canada anglais, américain aussi et il y avait nous qui commencions à parler beaucoup du sujet. Au même moment, on a eu la venue des Ikea, puis il y a eu une espèce de mouvement qui s'est fait en même temps, c’est-à-dire d'information parce que beaucoup de magazines, autant à la télé que imprimés, se sont mis à parler de design intérieur. Il y a eu une effervescence et il y a eu beaucoup d'informations qui ont été partagées par nous au public. En même temps, il est arrivé des HomeSense, il est arrivé des Bouclair, il est arrivé des transformations de magasin qui ont fait une offre vraiment plus abordable. Je ne sais pas si tu te rappelles, les belles décorations étaient réservées aux gens qui étaient fortunées.

Mitsou: C'est vrai.

Manon: Ce n'est plus le cas.

Mitsou: Ça s'est démocratisé.

Manon: Totalement. Maintenant on peut facilement donner à une pièce tout un genre sans aller dans un magasin haut de gamme. L'offre a explosé, donc tu vois c'est devenu finalement pour beaucoup de monde aussi une espèce d'activité d'aménager chez eux parce que tout le monde pouvait le faire finalement.

Mitsou: Mais en même temps, tout ça là, on a un plus grand accès aux idées d'aménagement sur les réseaux sociaux, il y a Pinterest en plus, Instagram, est-ce que ça a élevé les attentes des acheteurs immobiliers ? Est-ce qu'on veut tous du beau, tous du parfait ?

Manon: Je pense que oui. C'est incroyable. Premièrement les gens sont documentés, ils savent ce qu'ils veulent, ils savent ce qu'ils n'aiment pas. Ça ne se compare pas du tout avec il y a dix ans.

Mitsou: Donc s'il faut savoir quelles sont les tendances en décoration intérieure en ce moment, pour être dans le coup, qu'est-ce que tu nous dirais ?

Manon: L'information premièrement, elle est assez variée. Ce qui se passe c'est qu'à cause de tout ça, le phénomène internet comme tu disais où est-ce qu'on peut tous aller voir un peu ce qui se passe ailleurs, là il s'est fait une espèce de mode mélangée qui est vraiment le fun. C'est-à-dire il y a longtemps-- Tu étais très jeune, mais il y avait l'époque carottée vert et rouge avec les petits canards. Je ris quand je pense à ça.

Mitsou: Oui, le modèle « Chalet du nord »

Manon: Exact. Après ça, il y a eu une espèce d'époque Art Déco différente, il y a eu ci, il y a eu ça, mais là on est à une époque où est-ce qu'il y a peut-être six mouvements de tendance de l'avant. Avant, par année, il y avait une grande tendance, peut-être une deuxième. Maintenant, il y a plusieurs tendances et tu sais pourquoi . Parce que les gens peuvent vraiment plus interpréter selon leur personnalité, leur intérieur. Parce qu'on s'entend que c'est très important chez nous d'être bien puis d'aimer l'endroit. Les grandes tendances sont quand même soulignées et on a laissé tomber un peu l'industriel qu'on a vu pouvoir arriver. Là, on a un mélange de style et on a des tendances fortes. C'est facile de les reconnaître parce que, si on va dans les magasins, c'est intéressant aussi de voir que tout d'un coup, il y a beaucoup de meubles de velours ou il y a beaucoup de courbes aussi. Tu as remarqué ? Donc ça, c'est la--

Mitsou: Oui, tout à fait, même les divans carrés qu'on a tant aimés se transforment et maintenant on voit sur le marché beaucoup de divans ronds.

Manon: Oui, c'est ça. La tendance est à la rondeur, la volupté. Là-dedans, après, tu peux y aller, avec un environnement très clair, lumineux, tons sur tons, ou tu peux y aller avec des couleurs plus intenses comme il y a beaucoup de noir-- Je ne sais pas si tu as remarqué les murs foncés avec des caissons, ça revient aussi. Le velours, les meubles de couleur. Tu peux avoir des toiles abstraites tout ça, c'est la tendance aussi.

Mitsou: C'est du classique réinventé aussi.

Manon: Totalement. Moi des fois je dis : « Okay, là on est dans le Art Déco chic New-York ». Moi je mets des mots tu comprends, là, je me retrouve dans une ambiance où est-ce qu'il y a des plumes, du velours, il y a beaucoup d'ocre, de l'or aussi. Je ne sais pas si tu as vu, il y a beaucoup d'accessoires or. Ça, c'est un style. Après ça, l'autre style qui lui va être plus dans le pastel, des couleurs vraiment très douces, presque des couleurs peaux mélangées ensemble. Ça va être crème, beige, un vieux rose très effacé. Ça aussi, c'est la tendance. Ou encore le blanc tout blanc avec le côté rustique. Je parle de lin blanc. Le côté nature pâle aussi, est très tendance, donc on est vraiment-- Par contre, à part pour la tendance du velours/caissons, on est pas mal dans le minimalisme au niveau des accessoires. Il y a moins de-- On veut voir clair, on veut que ça soit quand même assez aéré au niveau du mobilier. C'est mieux d'avoir une belle table qu'une table remplie d’accessoires. Sur ça il y en a moins. C'est plus des belles pièces qui sont déposées. Ça, c'est assez commun par contre dans la tendance maintenant.

Mitsou: Intéressant, dans quelques instants nous parlerons des investissements en réno et en déco que les propriétaires devraient faire quand vient le temps de mettre la propriété sur le marché. Le salon de REALTOR.ca est votre référence pour tout ce qui touche le foyer, qu'il s'agisse d'articles sur les tendances du marché et des nouveautés dans l'immobilier, ou des projets de création et d'idées de décoration, le salon saura vous inspirer.

Où est-ce que les propriétaires devraient investir en ce qui a trait au design, aux rénovations ?

Manon: Définitivement, dans l'ordre des valeurs d'une maison, la première chose, c'est la cuisine. La cuisine si elle est à refaire, disons qu'on est un propriétaire et qu'on veut jouir d'une nouvelle cuisine, c'est-- La première meilleure valeur ajoutée à une maison, c'est la cuisine, et ensuite, il y a les salles de bain. Okay, après ça on va aller vers les valeurs sûres, c’est-à-dire la structure de la maison et je finirai après vers le sous-sol. Je te parle juste de rénovation intérieure : on irait vraiment vers la cuisine en premier et les salles de bain en deuxième.

Mitsou: Ça m'étonne parce que tu ne parles pas du tout des cours extérieures ?

Manon: Non, les cours extérieures, je dirais que c'est-- C'est c'est sûr que la peinture d'une maison extérieure-- Quand on rentre dans un stationnement, on est vraiment impressionné par une maison ou pas. On ne veut pas avoir le goût de reculer puis s'en aller, donc je te dirais que l'apparence extérieure compte quand même, mais la cour, ça serait probablement la dernière chose où j'investirais.

C'est même souvent un problème, une piscine. Ça peut être un défaut pour certains acheteurs, d'avoir à s'occuper d'une piscine, donc non, définitivement si on le fait, on le fait pour nous, mais ce n'est pas pour la valeur de revente.

Mitsou: Parle-moi du budget justement qu'on devrait allouer pour ces rénovations-là.

Manon: C'est intéressant de parler de ça, parce que souvent on veut profiter de notre belle cuisine, si on ne veut pas vendre notre maison tout de suite. C'est un conseil qui vaut pour beaucoup de choses, pour y vivre ou pour la revente, mais pour une cuisine, pour la rénovation, j'inclurais les cabinets et les travaux complets de la cuisine, j'investirais de 8 à 10 %, ça peut aller jusqu'à 12 % de la valeur de la maison. Okay ?

Mitsou: Quand même.

Manon: Oui, quand même, mais ça va vite, parce qu'on peut se dire : « Okay, des cabinets, ça va me coûter 15 000 $, $20 000 $. », mais après il y a les travaux, il y a le comptoir, il y a çi il y a ça. Ça va chiffrer assez rapidement, mais en même temps, c'est quelque chose qui va ajouter beaucoup à la valeur de la maison puis c'est un investissement qu'on peut souvent récupérer complètement à la vente.

Moi souvent, quand je rencontre des clients, je leur dis aussi : « Okay, là on fait votre ilôt, on le refait, mais s'il vous plait, on va aligner le regard à l'extérieur. Ce n'est pas sur la personne nécessairement qui cuisine parce que vous allez vous en servir, vous allez être surpris, vous n'allez pas juste déjeuner là, vous allez souvent dîner et même, souper là. » On s'organise maintenant pour penser à ça, pour que ça soit vraiment une aire de vie qui soit bien au-delà de la cuisine ou juste du petit déjeuner à l'ilôt. Si tu as une maison de 300 000 $, tu devrais investir à peu près 30 000 $ dans ta cuisine. C'est pour te donner une idée d'une échelle. C'est un guide important, parce qu'il ne faut pas non plus trop dépenser dans une rénovation. Si on le fait, c'est notre choix, mais on le fait pour nous, on ne le fait pas pour la valeur ajoutée à la maison.

Mitsou: La salle de bain maintenant, c'est le deuxième endroit où on devrait investir. Parles-moi en.

Manon: Oui, c'est la deuxième pièce la plus appréciée lorsqu'on visite la maison. C'est assez surprenant de voir que la salle de bain coûte presque autant qu'une cuisine à faire. C'est plus petit, mais il y a beaucoup de temps. Il y a moins de cabinets, mais il y a beaucoup de céramique. Il y a beaucoup de temps, puis il y a la plomberie, les bains et tout. C'est un petit peu moins que l'investissement de base, mais pas tant. Autour de 5, peut-être 8 % plutôt pour la salle de bain, c'est assez régulier. Par contre, encore là, quand tu as une maison avec une belle cuisine puis une belle salle de bain, c'est hot. Les gens aiment ça. C'est vraiment quelque chose d'appréciable au quotidien, puis pour la vente, c'est très bon.

Mitsou: Puis j'imagine que les valeurs sûres comme la toiture, les fenêtres, les portes-- Quelle importance ça a justement dans la vente de la maison par la suite ?

Manon: C'est très important parce qu'à l'inspection, c'est ce qui peut faire briser une transaction. S'il y a un toit à faire, des fenêtres, c'est des travaux majeurs. On parle de-- C'est l'inspection qui va décider de ça parce qu'au-delà du cosmétique, si la maison n'est pas solide ou en santé, il y a beaucoup de gens qui se retirent. Oui, ça aussi il faut le faire entretenir, puis vérifier. Moi, ce que j'ai fait parce que j'ai vendu souvent des maisons, je les fais inspecter avant de les mettre à vendre. Comme ça moi, je suis en mesure de faire mes réparations moi-même avant de la mettre sur le marché, puis d'éviter des mauvaises surprises.

Mitsou: Tu vois, c'est la première fois que j'entends ça. J'aime ça, merci. C'est un bon conseil.

Mitsou: Dans un instant, nous parlerons des rénovations à éviter, et l'importance de bien budgéter.

Créé pour les membres de l'ACI au Canada, le café ACI est la référence ultime en immobilier. Aimeriez-vous vous tenir au courant des dernières nouvelles et statistiques ? Des questions juridiques ou des activités liées à la défense des intérêts ? Suivez de près les actualités sur votre profession grâce au café ACI.ca

Maintenant qu'est-ce qu'il faut éviter dans les rénos ?

Manon: Premièrement, il faut évaluer notre maison. Il faut voir l'évaluation de la banque et de la ville. Il faut aussi regarder notre secteur. Il faut éviter d'être la maison la plus chère de la rue après nous rénos, donc il faut voir notre maison, elle se situe où dans le marché. Après avoir fait ses devoirs, là okay, on peut décider justement d'évaluer notre budget comme je vous le disais tantôt, et pour faire nos rénovations à une valeur qui est raisonnable pour la revente. Souvent, les gens rénovent trop, c’est-à-dire avec des matériaux peut-être trop chers par rapport à la valeur de la maison, puis ça ils vont vraiment le perdre. Aussi, c'est sûr qu'il y a des choses à mettre de l'avant quand on fait de la réno. Je pourrais donner un conseil. Je vais mettre ma maison à vendre. La cuisine, ça va, les cabinets, ça va, mais il y a comptoir de stratifié. Là, ça vaut la peine, vraiment, de dépenser pour un comptoir de quartz. Ça, c'est des dépenses qui sont visibles et appréciables. La robinetterie. Une plomberie neuve, design, ça, c'est payant. Ce qu'il faut éviter, peut-être, je ne sais pas moi-- Un plancher par exemple de bois exotique c'est très beau, mais ce n'est peut-être pas ça qui va faire vendre la maison. Il faut évaluer, avec notre enveloppe, qu'est-ce qu'on fait avec notre argent. C'est pour ça que souvent, c'est important si quelqu'un décide de vendre sa maison, puis il se dit : « Okay, moi je vais faire des petites choses avant de la-- Je veux la mettre belle. » Je vais la mettre belle, mais je vais réfléchir. La peinture c'est important. On parlait des couleurs tout à l'heure, oui, c'est important, mais je recommande vraiment de peinturer votre maison d'une couleur claire, même si on va mettre des meubles de couleur, une toile, qu'on peut acheter en magasin-- Maintenant, il y a des reproductions de toiles à bon prix qui punchent beaucoup. Ça c'est très apprécié, les punchs de couleurs, mais de base, il faut investir aux bonnes places. C’est-à-dire moi je repeinturerais l'intérieur d'une couleur claire, les pièces avec des couleurs démodées, je le referais. S'il y a des retouches de peinture à faire à l'extérieur, si c'est du bois, je le referais aussi, c'est important. Ce serait la première chose que je ferais, c'est la peinture. Après ça, je penserais aux étapes suivantes.

Mitsou: Il y a un service qui existe, qui est assez extraordinaire, celui de home staging. Il faut absolument qu'on en parle. Quels conseils tu peux nous donner pour mettre en valeur une propriété sur le marché ?

Manon: Le home staging de base, c'est fait pour donner une ambiance, comme je te disais tout à l'heure, une espèce d'art de vivre. « Si j'habite ici, ça va être le fun. Je m'imagine ici avec ma famille. » La maison doit être mise en beauté. Souvent, lorsqu'on habite une maison pendant plusieurs années, on oublie un peu ça, ça devient notre demeure, notre cocon familial, puis ce n'est pas tout à fait dépersonnalisé. Un investissement, souvent, de base, avant de mettre votre maison à vendre, de peut-être 1 à 2 % de la valeur de la propriété et de mise. Ça, ça veut dire, comme je te disais, peinturer, changer les comptoirs, peut-être changer le [inintelligible 00:15:05] démodé dans la cuisine, changer les poignées sur des cabinets. On va dépenser un peu à gauche et à droite pour la mettre à la mode, pour la mettre à la tendance du jour. C'est prouvé, c'est des faits, que des maisons que sont home stagées, c’est-à-dire mis belles, dépersonnalisées, qui sentent bon, qui sont aérées au niveau de justement pas trop d'accessoires-- Ça vaut vraiment la peine de louer un petit entrepôt si on n'a pas la place pour mettre tous les meubles qu'il y a de trop, tout ce qui peut finalement créer un espèce d'effet de trop petit. Lorsqu'on fait bien ça, la maison passe 73 % moins de temps sur le marché.

Mitsou: C'est énorme.

Manon: Oui, et les acheteurs potentiels sont prêts à débourser de 1 à 5 % de plus pour une maison qui est belle à leurs yeux. L'investissement de 1 à 2 % vaut la peine. Ce n'est pas perdu du tout. Tu vas la vendre plus vite, puis tu vas aussi retrouver ton investissement. Il y a des sites Internet qui vont vous expliquer comment travailler le home staging. Les trucs de base sont quand même assez faciles à trouver sur le web.

Mitsou: Et quand la maison est déjà vide parce qu'on a déménagé, mais qu'on doit la vendre-- est-ce qu'une maison vide, ça se vend bien quand même ?

Manon: Non, ça se vend moins bien. Il y a deux solutions. Ou tu achètes des meubles, comme chez Ikea, Structube, Bouclair, ce type de magasin-là où tu peux acheter des meubles à bon coût, et tu peux les mettre à vendre sur des sites comme market sur Facebook, ça se vend très bien. Maintenant, je vois plus là-dessus que sur Kijiji. Puis il y a aussi certains endroits qui vont faire la location. Parlant d'acheter des meubles, on n'a pas besoin d'en mettre beaucoup. Si l'espace est vide, tu peux mettre une belle chaise dans un coin, un divan, une carpette, pour juste quand même donner une idée d'ambiance, sans surcharger. Ça vaut vraiment la peine de mettre quelques meubles. Un espace vide, à vendre ou à louer, ce n'est pas facile. Ça revient au point où est-ce que les gens ont besoin de se voir déjà dans l'endroit, puis on a besoin d'imaginer comment ça va être.

Mitsou: C'est Manon qui le dit. Que vous soyez courtier, acheteur ou vendeur, Manon vous donnera des trucs pour maximiser le potentiel d'une résidence dans un instant.

Un courtier ou agent immobilier peut vous aider non seulement à trouver votre prochaine résidence, mais aussi à maximiser la visibilité de votre propriété. Visitez REALTOR.ca, et trouvez un courtier ou agent immobilier près de chez vous.

Toi, tu es une professionnelle, évidemment, Manon Leblanc, mais sinon, pour les courtiers, les agents immobiliers, c'est quoi leur rôle pour mettre en valeur une propriété ?

Manon: À mon avis, l'agent d'immeuble doit communiquer avec le vendeur des points importants justement pour que la vente soit rapide et facilitée, c’est-à-dire des conseils de base. Ça veut dire un petit cours 101 de home staging, de base de base pour que-- je peux t'en défiler si tu veux quelques-uns-.

Mitsou: Oui, vas-y.

Manon: -j'en ai en note. Premièrement, il faut enlever les agresseurs d'espace.

Mitsou: C'est quoi ça ?

Manon: Ça c'est mon mot. C'est les petits meubles qu'on rajoute avec le temps un peu partout dans notre maison pour-- Je ne sais pas moi, le petit banc pratique l'hiver pour enlever nos bottes. L'été, ça ne sert pas tant, puis quand on ouvre la porte, souvent on va rentrer dedans ou se cogner dessus. Ça va tout de suite donner une espèce d'impression que c'est trop petit. Il y a des petits meubles comme ça un peu partout des fois dans la maison qu'il faut enlever. Ensuite, moi ce que je ferais, parlant justement de trop de meubles, parce que souvent on se dit : « Okay j'ai beaucoup trop de petits meubles finalement inutiles, mais là je vais faire quoi avec ? » On n'a pas souvent l'espace pour empiler des meubles dans le sous-sol. Souvent, on peut recommander aux gens de louer un petit entrepôt. Un mini-entrepôt, ça se loue au mois, puis on peut vraiment aller stocker dedans les tables de trop, tout ce qui est de trop, finalement. Les vêtements hors saison parce que les visiteurs, souvent, vont ouvrir les garde-robes. Ils veulent voir c'est quoi là. Il ouvre la garde-robe, ça explose. Tu comprends ? Il ouvre les garde-robes de chambre à coucher, ça explose aussi. C'est pas super ça. Dans le mini-entrepôt, on peut mettre les meubles de trop, tout ce qui n'est pas nécessaire qui fait que la pièce a l'air plus petite. On peut y ranger aussi les vêtements de trop, les équipements sportifs hors saison, toutes les choses qui prennent vraiment de l'espace, qui encombrent la maison, et qui lui donnent l'impression de manquer de rangements. On ne veut pas ça. Comme on disait en plus, les maisons rapetissent. Avec des familles, ça devient complètement surchargé. Puis l'ambiance, c'est ça. La première étape, c'est d'enlever le trop. Après ça, il faut donner de l'ambiance à la maison. La peinture, très important. C'est vraiment un investissement de base. Repeindre un blanc-- Pas blanc-blanc, je dirais un blanc cassé. C'est des chartes de couleurs qui sont des blancs doux qu'on appelle. Ce n'est pas des blancs bleutés. C'est pas des blancs [unintelligible 00:20:09], c'est un blanc crème très pâle. On peint tout pâle. C'est incroyable la différence que ça fait. Une pièce sombre-- Par exemple une couleur démodée, un terracotta ou quelque chose comme ça dans une chambre à coucher qui peut avoir l'air sombre, je te jure, Mitsou, que quand tu le peins de cette couleur-là, on dirait que tu as allumé les lumières. Ça, ça fait vraiment une grosse différence parce que les gens veulent avoir une maison lumineuse aussi. C'est très important ça. Donc, on peinture. Puis s'il y a des retouches de peinture à faire à l'extérieur, je me répète, ou il y a des petites choses à arranger, il ne faut pas que ça ait l'air délabré, à l'entrée en tout cas-- Le premier coup d'œil vaut beaucoup aussi, donc on va faire ça. Ensuite, on va donner de l'ambiance à notre pièce, et c'est là qu'on va peut-être investir un peu dans notre home staging, où est-ce que je te parlais tout à l'heure du 1 à 2 %. Ça, ça en vaut la peine. Des chaises démodées de salle à manger très hautes, ça vaut peut-être la peine d'en acheter des nouvelles plus basses, qui sont avec des couleurs-- Les couleurs punchs sont toujours de mise, même si les murs sont blancs, c'est super beau. Des nouvelles chaises de salle à manger. On peut changer le lustre au besoin. Des petits achats comme ça qui font comme la maison à la mode. Je te donnerai des liens tantôt pour aller s'inspirer, mais ça vaut vraiment l'investissement aussi.

Mitsou: Puis ça, j'imagine que c'est pas trop demander à ses clients ?

Manon: C'est peut-être, de base, important de leur conseiller c'est que la maison soit en ordre, dégager les garde-robes, dégager les meubles de trop, qu'il y ait une bonne odeur. Remplacer les ampoules grillées parce que souvent il y a des visites le soir, c'est important que la maison soit lumineuse. On peut mettre des ampoules jusqu'à 100 watts. Moi, j'enlèverais tout sur les comptoirs. Ça, c'est des conseils de base qui s'expliquent en disant que finalement les gens veulent vraiment avoir l'impression d'avoir une maison neutre qui pourrait leur appartenir, où eux pourraient mettre leurs propres accessoires. Je pense que de cette façon-là, ça peut passer.

Mitsou: La journée d'une visite ou de portes ouvertes, quels sont les petits gestes qu'un courtier, qu'un agent immobilier peut faire pour changer la donne ?

Manon: C'est de donner une espèce d'ambiance d'hôtel à votre maison. Quand tu rentres souvent dans une belle chambre d'hôtel, c'est beau, ça sent bon, il n'y a pas d'accessoires partout. C'est assez neutre. La salle de bains, il y a des petites serviettes roulées, il y un petit panier, il peut y avoir des petites chandelles. Tout ce petit luxe-là qu'on profite lorsqu'on est en vacances, c'est ça qu'on doit donner comme ambiance à la maison. Je vous recommande aussi d'enlever les petites cafetières, grille-pain, peut-être pas micro-ondes, mais tout ce qui est sur les comptoirs. Je vous dirais même si vous avez des animaux domestiques, de cacher la litière, les plats de nourriture, et tout. Vraiment neutraliser l'espace.

Mitsou: La musique est-elle importante aussi ?

Manon: Oui, elle est importante, mais pas trop fort. Il ne faut pas non plus qu'on ait l'air overdone puis qu'on prend les gens pour des naïfs. Une petite musique de fond, ça aussi, c'est bon. Donner une petite ambiance que finalement il n'y a jamais quand on la vit cette maison parce que c'est sûr que c'est quand même un travail. Si on décide de faire justement une visite libre ou si on a un acheteur très potentiel, il faut calculer quelques heures pour préparer la maison d'avance. Là je ne parle même pas d'aller mettre des choses dans un entrepôt, je te parle de faire un ménage impeccable avec les petits savons qui sont bien placés. Tout doit être parfait. Des fleurs au besoin, c'est très apprécié aussi.

Mitsou: J'imagine qu'un des conseils que les courtiers doivent donner aussi, qui arrachent le cœur des fois, c'est le fait d'enlever toutes les photos de famille. Moi, je sais que si je vends ma maison un jour, je suis faites parce que j'ai des photos partout, sur tous les murs.

Manon: Tu dois avoir des petits trous aussi. Des petits trous de clous partout.

Mitsou: Oui.

Manon: En tout cas, pour ça, je peux te dire que tu peux acheter du petit plâtre au centre de réno à reboucher. Tu fais juste avec ton pouce, remplir le petit trou. Ça ne paraît pas, tu peux les remettre après, au besoin.

Mitsou: Okay, c'est bon.

Manon: C'est un petit truc de bricolage qui paraît pas sans repeindre, mais oui, on n'a pas le choix. Si on veut vendre, on veut être efficace, il faut se détacher de notre demeure. On la met à vendre, donc il faut faire ces choix-là, c'est important.

Mitsou: Maintenant parlons des acheteurs. Parce qu'on a parlé depuis tout à l'heure des vendeurs. Les acheteurs, souvent, ont de la difficulté à voir au-delà du tapis qui est daté ou d'une mauvaise décoration. Comment doit-on voir les propriétés pour pouvoir déceler le meilleur achat, pour pouvoir trouver la meilleure maison pour nous ?

Manon: Si une personne a beaucoup de difficultés à aller-- C'est le cas de beaucoup de gens, ce n'est pas leur profession de voir justement où ils ont un coup de cœur, c'est la deuxième visite. J'aime vraiment l'endroit, j'aime le quartier, j'aime le jardin, j'aime tout, j'aime l'espace de vie. Mais, moi, je déteste la cuisine, je n'aime pas l'ambiance. À ce moment-là, ce que je recommanderais fortement, c'est d'engager un designer pour faire la visite avec nous. Ça, ce n'est pas un spécialiste en home staging, c'est un designer d'expérience. Je peux aller plus loin parce que souvent, moi je le fais-- Parfois, il y a des gens qui veulent aller acheter qui me demandent de les accompagner dans une visite, puis même au besoin, je leur dis : « Okay, mais j'aimerais ça que mon entrepreneur vienne. », parce que lui va nous dire si c'est mon projet réalisable par rapport à la structure, des choses que lui va aller voir au nouveau la faisabilité. De cette façon-là aussi, on va pouvoir évaluer l'investissement à faire. Le designer va pouvoir conseiller, puis avec une équipe de deux personnes comme ça, on peut vraiment s'assurer d'avance. « Okay, moi, je veux mettre de l'argent ici, mais ça va me coûter 150 000 $ pour la mettre à mon goût. Ça ne vaut peut-être pas la peine ». Si je ne suis pas dans un quartier pour ça, si je ne veux pas mettre autant. C'est vraiment un petit investissement judicieux à faire qui vaut vraiment la peine pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Mitsou: C'est drôle Manon parce que deux fois tu as mentionné le fait d'engager des gens qui viennent peut-être un peu plus tôt qu'à la normale, comme l'évaluateur que le vendeur décide d'engager pour avoir la valeur juste et les travaux à faire, puis là, encore une fois, d'engager un décorateur qui vienne au secours avant de faire la promesse d'achat. Je trouve ça intéressant.

Manon: Oui, pour ce qui est de l'évaluateur, c'est avant de la mettre à vendre. Si tu as une maison, tu veux la mettre à vendre, tu la fais évaluer, puis il va donner une liste de choses à faire importantes. Toi, tu es assurée que quand tu vends ta maison, il n'y a pas un paquet de pop-ups qui va arriver, qui te surprennent, puis qui finalement te coûtent très cher, puis qui peuvent te faire perdre des transactions. Il n'y a rien comme vendre une maison saine. Ensuite, tu as le temps aussi de le faire. Tu peux te préparer, en faire peut-être toi-même. Ça peut te faire sauver beaucoup de temps. Pour ce qui est de la visite du designer, ça c'est important aussi parce que, au cas où, si quelqu'un dit : « Moi, je voudrais faire la cuisine ailleurs ». Tu sais des fois, déplacer une toilette, c'est pas si simple que ça. Ou je n'ai pas d'idées de ce que je peux faire avec cette place-là. Ça vaut vraiment l'investissement parce que des mauvaises surprises, il y en a. Les gens peuvent dire : « Mon dieu, ça me coûte tellement cher. J'aurais voulu avoir sû. »

Mitsou: Vous les attendiez ? Dans un instant, Manon nous dévoile sa liste des sites web, comptes Instagram et Pinterest préférés. J'ai tout noté.

Que ce soit en faisant du bénévolat ou en recueillant des fonds, les membres de l'ACI du Canada jouent un rôle important dans les collectivités où ils habitent et exercent leur profession. Dites-nous comment vous redonner à votre collectivité sur REALTORSCARE.ca

Manon, j'aimerais ça que tu me parles de tes ressources préférées en matière de design ?

Manon: Moi, je suis une Instagram. Il y a beaucoup--Je vais te donner d'autres sources-là, mais je peux te dire que sur Instagram, je m'amuse parce que c'est photos, c'est visuel. J'ai trouvé du design vraiment beau sur Instagram par rapport à la qualité. Les designers mettent leurs photos aussi en beauté là-dessus. Là-dessus, j'y vais beaucoup, et je pourrais te donner des sites intéressants. Si tu veux, je peux t'en donner tout de suite, comme peut-être des adresses où ce que tu peux aller voir. Tu t'amuses, tu t'abonnes. Moi, par exemple, c'est Magnolia. C'est un couple qui fait des flips. Ils sont connus aux États-Unis parce qu'ils ont fait beaucoup de maisons à la télé, des flips. Eux, ils ont beaucoup de photos inspirantes de design. Là, tu dis : « Moi, je vais flipper ma maison. Ou juste la décorer. » Magnolia, c'est inspirant.

Mitsou: Magnolia, comme les fleurs. M-A-G-N-O-L-I-A ?

Manon: Oui. Ça, c'est un site intéressant dans un style. Si je veux aller par compte m'inspirer pour le fameux style Art déco, dont je te parlais tout à l'heure, qui est la grosse tendance du marbre-- Il y a beaucoup de marbres nervurés, maintenant assez intenses. Il y a deux ans, c'était blanc en Calacatta mais maintenant, c'est rendu : « On y va, on n'a pas peur, on se fait une cuisine noire, on met des grosses veines blanches. » C'est ça la tendance, avec des petits accessoires or. C'est de l'art déco renouvelé. J'appelle ça comme ça. Il y a une fille de New York qui a un Instagram. La fille s'appelle Ashley Stark. S-T-A-R-K. Elle a un fabuleux compte Instagram où tu peux t'inspirer dans cet esprit-là, avec le papier peint décadent, puis tout ça. C'est vraiment fun. C'est de très bon goût. Sinon, ça peut aller sur d'autres sites plus simples comme Structube. C'est intéressant parce que Structube sur Instagram, eux, ils mettent des petites pièces, puis tu te dis : « Okay, cool, je l'aime moi, puis je vais pouvoir aller me l'acheter pour mon home staging ou ma nouvelle pièce dans ma nouvelle maison. » Je peux finalement acheter ces meubles-là.

Mitsou: C'est Québécois aussi ?

Manon: Oui, c'est Québécois. Il y a quand même pas mal de monde. Quand tu commences à suivre ça, si tu regardes en dessous, les sites que vous pouvez suivre aussi c'est souvent des sites que eux suivent. Tu vas faire des découvertes. Tu t'abonnes, puis finalement, il y a tout le temps des belles images qui passent finalement dans ton fil. Ça, c'est très inspirant. Moi, je recommande tout le temps aux gens de faire des captures d'écran, de se documenter, de regarder beaucoup. Ça peut être la même chose sur un site qui s'appelle Houzz, H-O-U-Z-Z, qui est super inspirant. On peut même acheter des choses sur Houzz. Il y a des designers québécois puis du monde entier là-dessus. Moi, j'y suis. Mon papier peint est en vente dessus. Houzz, c'est une espèce de site inspirant de références. Ce n'est pas rare justement que les gens maintenant m'arrivent avec leur petit dossier Houzz pour me dire : « Regarde, Manon, j'ai vu des salons. C'est à ça que j'aimerais que ça ressemble. » Puis il y a Pinterest qui existe toujours. Pinterest par contre je te conseillerais plus de faire des mots clés quand tu fais ta recherche comme tu dis « le meilleur design intérieur », par exemple. À ce moment-là, tu tombes dans une autre catégorie. Tu n'es plus juste dans les chandelles, puis les étoiles. Tu vas tomber « Oh, okay »-- Il y a par exemple Amber Interiors Design Studio. Eux, c'est fabuleux. Ils vont vous démontrer les plus beaux hôtels du monde mais les halls d'entrée d'hôtel sont souvent très inspirants aussi pour des résidences. Ou on va trouver dans « meilleur design », « top design »-- On fait des mots clés dans la barre de recherche en haut, puis on va arriver sur des très belles choses. Moi, c'est pas mal entre Houzz, Pinterest et surtout Instagram que je trouve mes inspirations et je fais des captures. Je me fais des dossiers. Vous faites ça. Si tu as l'intention, Mitsou, de faire une cuisine ou un salon ou ta chambre un jour, tu le fais, tu y retournes, tu le refais, tu élimines des photos. Je te jure qu'au bout d'une semaine ou deux, tes goûts vont avoir changé parce que tu vas dire : « Là, j'ai vu autre chose de pas mal mieux que ce que j'aimais au début. J'ai évolué finalement. Puis là, c'est ce que je veux. » Quand c'est le moment de faire tes achats ou que tu rencontres ton designer ou quoi que ce soit, c'est là où tu t'en vas. Tu vas éviter bien des frais de recherche, puis de présentation, puis du temps perdu.

Mitsou: Moi, je sais où je m'en vais. Je vais aller voir tout ça. Puis je vais rénover ma maison, mais je ne vais pas la vendre toute suite par contre. Après, je vais en profiter. Merci beaucoup, Manon Leblanc. C'était vraiment très fun de passer du temps avec toi, d'apprendre à connaître encore mieux ton travail et puis de s'inspirer, surtout.

Manon: Merci beaucoup, Mitsou, de m'avoir reçue. C'était très intéressant pour moi aussi. Puis toujours un grand plaisir.

Mitsou: Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. J'aimerais remercier Manon Leblanc pour ses excellents conseils. Si vous avez aimé cet épisode, n'oubliez pas de vous abonner à la baladodiffusion et de la partager avec vos amis et collègues. Ne manquez pas le prochain épisode : Sylvain Leblanc nous parlera de l'importance du service à la clientèle pour bâtir une meilleure relation avec vos clients. Allô'est Mitsou! Quel est le meilleur conseil que vous avez reçu durant votre carrière en immobilier ? Une personne vous a-t-elle donné un truc infaillible en marketing ou une idée révolutionnaire sur la gestion des relations avec les clients ? Nous voulons connaître les conseils qui ont fait progresser votre carrière de courtier ou d'agent. Laissez-moi un message au 1887686794 et nous pourrions l'inclure dans notre prochain épisode. Pour consulter d'autres ressources sur l'immobilier, visitez le CREA.ca. C'était Mitsou Gélinas qui vous dit à la prochaine.

Le balado EN DIRECT est présenté par l'Association Canadienne de l'Immeuble, l'ACI.